in

Nino D’Agata est mort. Adieu à l’acteur et doubleur italien

Adieu à Nino D’Agata, Général Tosi de RIS – Crimes imparfaits. Catanais, il avait 65 ans

Nino D’Agata est mort, acteur et doubleur de Catane célèbre pour ses rôles à la télévision. Né en 1955, il fait ses débuts sur grand écran en 1993 dans le film Giovanni Falcone de Giuseppe Ferrara, dans lequel il interprète le rôle de Totuccio Contorno. En tant qu’acteur, il était principalement connu pour ses rôles dans RIS – Crimes imparfaits et dans le téléfilm Paolo Borsellino.

Au cours de sa longue carrière, il a également travaillé avec des réalisateurs tels que Gabriele Muccino Et Paul Sorrentino. En fait, il a joué dans les films Le dernier baiser de Muccino, Les conséquences de l’amour de Sorrentino, Nuovomondo d’Emanuele Crialese, Le sang des vaincus de Michele Soavi, Nero infinito de Giorgio Bruno, La négociation de Sabrina Guzzanti et, enfin, est apparu dans le ministre de Giorgio Amato.

À la télévision, la liste de ses œuvres est encore plus longue et comprend des fictions telles que Police District, Don Matteo, Ultima bullet, Giovanni Falcone – L’homme qui a défié la Cosa Nostra, Les ailes, Squadra antimafia – Palerme aujourd’hui, RIS – Crimes imparfaits, Visage d’un ange et Le jeune Montalbano.

Nino D’Agata était également un Doubleur. Il a enseigné le doublage à Voice Art Dubbing à Rome, Naples, Catane et Bari. Il a prêté sa voix à des acteurs tels que Alec Baldwin (Notting Hill), Giancarlo Esposito (Derailed – Lethal Attraction), Paul Bettany (Iron Man, Iron Man 2, The Avengers, Iron Man 3, Avengers : Age of Ultron, Captain America : Civil War) et Timothy Lovejoy dans Les Simpson.

A lire aussi – C’était la main de Dieu : l’analyse du premier teaser trailer. Le film de Sorrentino est poésie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rosie Huntington-Whiteley

Rosie Huntington-Whiteley est enceinte, Jason Statham est à nouveau papa !

Andrew Garfield - Spider-Man

Andrew Garfield et les raisons de sa relation délicate avec les réseaux sociaux : « Je ne les utilise pas, je suis trop sensible »